06 88 30 86 87

Peut-on rendre l’économie vertueuse en respectant plus la nature ?

Il faut arrêter d’opposer économie et écologie. Ce n’est bon ni pour l’un, ni pour l’autre. Il faut les marier. Le mot économie vient d’écologie, au départ. Le mot économie a été inventé par les physiocrates du XVIIIe, avant Adam Smith, qui s’intéressait à la façon dont on extrayait les ressources d’un domaine ; par exemple du blé, des forêts, des rivières…
Ces économistes, notamment avec Louis Kenneth, ont appelé leur métier économie.
On a ensuite opposé économie et nature pendant la révolution industrielle, car on s’est dit que la nature représentait un monde arriéré et qu’on pouvait faire mieux qu’elle. Pourtant, la nature est le meilleur modèle de prospérité économique sur Terre : C’est une business school, elle fait des marges, elle est incroyablement rentable, car elle respecte une règle de base : l’énergie que cela me coûte pour aller chercher la nourriture doit être inférieure à l’énergie que cela me rapporte. Sinon, je meurs. Et tous les organismes vérifient cette propriété. Les végétaux la vérifient en consommant très peu d’énergie. Les animaux à sang chaud dépensent plus d’énergie donc se nourrissent plus souvent. Etc. Et la nature a tellement de marge énergétique. Exemple, ce téléphone est déchargé en fin de journée, disons, l’équivalent de mourir de faim. Il meurt de faim en fin de journée. Vous et moi, il nous faut 33 jours pour mourir de faim.